Stades du cancer du poumon

Sommaire

 

Les différents stades du cancer du poumon permettent de situer la gravité de la maladie. Celle-ci peut aller jusqu'à devenir un cancer métastasé. Dans tous les cas, ce sont les facteurs de risques qui augmentent la probabilité de tomber malade. Premier cancer pour sa mortalité élevée, cette pathologie détient des statistiques encore sombres.

Les 4 stades du cancer du poumon

Le cancer du poumon peut tout d'abord se classer en 4 stades principaux. Le pronostic du cancer du poumon de stade I est meilleur que celui de stade IV.

On distingue :

  • le stade I, lorsque le diamètre de la tumeur mesure maximum 3 cm et qu'elle reste cantonnée au poumon ;
  • le stade II, lorsque la tumeur atteint les ganglions lymphatiques des bronches ou ceux situés au niveau du hile ;
  • le stade III, lorsque la tumeur a entraîné des métastases aux ganglions lymphatiques du médiastin ;
  • le stade IV, lorsque la tumeur s'est répandue jusqu'à la plèvre, l'autre poumon ou d'autres organes (foie, glandes surrénales, os, cerveau...). C'est ce qu'on appelle un cancer du poumon métastasé.

Classification TNM pour préciser les stades de cancer du poumon

La classification TNM (pour Tumeur, Nodes – ganglions lymphatiques en anglais – et Métastases) est celle qui est adoptée au niveau international pour décrire l'étendue anatomique des cancers, y compris celui du poumon non à petites cellules (76 % des cancers du poumon).

Bon à savoir : les carcinomes à petites cellules sont des cancers agressifs d'évolution rapide ayant tendance à métastaser.

« T » pour la classification des tumeurs

Voici comment est déterminée la tumeur au poumon :

  • Tx si elle est impossible à évaluer car invisible à l'imagerie ;
  • T0 si aucun signe de tumeur primitive du poumon n'est retrouvé ;
  • Tis, pour « in situ », si la tumeur pulmonaire est très localisée ;
  • T1 si la tumeur fait maximum 3 cm et qu'elle reste localisée au poumon. On distingue ensuite :
    • T1a si elle fait moins de 2 cm,
    • T1b si elle est comprise entre 2 et 3 cm ;
  • T2 dans 2 cas :
    • si la tumeur est comprise entre 3 et 7 cm,
    • ou si :
      • elle atteint la bronche souche (à plus de 2 cm de la carène, la zone de division de la trachée en deux bronches souches),
      • elle atteint la plèvre,
      • elle s'accompagne d'une inflammation pulmonaire, d'une pneumopathie ou d'une atélectasie (affaissement des alvéoles pulmonaires).

    On distingue également :

    • T2a pour les tumeurs mesurant entre 3 et 5 cm,
    • T2b pour les tumeurs d'un diamètre compris entre 5 et 7 cm ;
  • T3 désigne :
    • une tumeur mesurant plus de 7 cm,
    • une tumeur avec un ou plusieurs nodules pulmonaires distincts dans le même lobe,
    • une tumeur qui s'associe à une bronchopneumopathie chronique obstructive complète ou à une atélectasie,
    • une tumeur qui a atteint au moins l'une de ces structures :
      • la bronche souche (mais à moins de 2 cm de la carène),
      • le diaphragme,
      • le nerf phrénique (qui innerve le diaphragme),
      • la plèvre,
      • le péricarde (enveloppe du cœur),
      • la paroi thoracique ;
  • T4 si la tumeur, quelle que soit sa taille, s'est répandue dans le corps et a atteint :
    • ou le médiastin,
    • ou la trachée,
    • ou l'œsophage,
    • ou le cœur,
    • ou les gros vaisseaux sanguins,
    • ou les vertèbres,
    • ou les nerfs laryngés (nerfs du larynx).

Ou si l'on retrouve un ou plusieurs nodules qu'ils soient ou non situés dans le même lobe pulmonaire.

« N » pour la classification des ganglions lymphatiques (Nodes)

La cotation des ganglions lymphatiques indique :

  • NX s'il est impossible d'évaluer l'atteinte des ganglions lymphatiques régionaux ;
  • N0 en l'absence de métastases ganglionnaires ;
  • N1 en cas :
    • soit de métastases ganglionnaire,
    • soit de propagation dans les ganglions lymphatiques :
      • intrapulmonaires,
      • entourant les bronches,
      • situés au niveau du hile pulmonaire ;
  • N2 en cas de métastases ganglionnaires affectant :
    • soit les ganglions lymphatiques du médiastin du même côté que la tumeur,
    • soit les ganglions lymphatiques situés sous la carène ;
  • N3 si les métastases ganglionnaires touchent :
    • soit les ganglions lymphatiques du médiastin ou du hile du côté opposé à la tumeur,
    • soit les ganglions lymphatiques des muscles du cou,
    • soit les ganglions lymphatiques situés au-dessus de la clavicule.

« M » pour la classification des métastases

Le M permet de distinguer :

  • M0 en l'absence de métastases ;
  • M1 en cas de métastases :
    • M1a en cas de nodules dans le poumon opposé ou dans la plèvre,
    • M1b en cas de métastases distantes.

Synthèse des stades du cancer du poumon et de la TNM

Il est possible de coupler les informations des stades et de la classification TNM pour désigner un cancer pulmonaire avec précision. On parlera, par exemple, de :

  • stade IA T1 N0 M0 si la tumeur mesure moins de 3 cm sans s'être disséminée ;
  • stade IIB T2b N1 M0 si la tumeur est comprise entre 5 et 7 cm ou qu'elle possède une des caractéristiques propre au stade T2b avec atteinte ganglionnaire, mais sans métastase.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le cancer du poumon

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider